Des formations pour 50 personnes


©PHOTO DR

Une première expérimentation de formation aux métiers de cuisinier de produits du terroir et réceptionniste a eu lieu entre 2016 et 2018. Ce sont ainsi 24 personnes qui ont pu suivre un parcours qualifiant, 23 d’entre eux sont actuellement en situation d’emploi.

Fort de ce succès, l’organisme Hommes et Savoirs propose de renouveler l’opération en ouvrant ses formations à 50 personnes dans les domaines de chef de cuisine, cuisinier des produits du terroir, métiers du service et service en restauration avec option sommellerie. Si le constat fait état de difficultés de recrutement dans ces secteurs, ces formations qualifiantes reconnues permettent de former des personnes selon les besoins des professionnels locaux.

Au plus près des besoins

Ainsi, les cuisiniers apprennent à travailler les produits de saison issus des environs et leurs visites chez des exploitants locaux leur permettent d’acquérir un réseau professionnel vertueux. Les uns bénéficient donc d’une formation de 24 mois leur permettant de trouver un emploi, avec l’opportunité de pouvoir choisir des employeurs leur offrant des conditions de travail dignes ; les autres répondent à leur difficulté de recrutement en ayant du personnel qualifié en adéquation avec leurs besoins (maîtrise de l’informatique ou d’une langue étrangère, pour le secteur de l’accueil en hôtellerie, par exemple).

Le territoire bénéficie également des répercussions positives de ces formations en permettant de maintenir les actifs sur le secteur.

Un ancien facteur témoigne

Laurent Pujo, 37 ans, a été facteur pendant 10 ans. Las de cette vie, il a souhaité se réorienter. D’abord plongeur dans un restaurant de Saint-Pierre, il a pu intégrer, pendant sa formation les cuisines du Novotel et est aujourd’hui en situation d’emploi : « cette formation m’a convenu car j’étais au travail 80 % du temps et non assis sur un banc à faire de la théorie. J’ai pu apprendre à travailler de bons produits et je sais qu’aujourd’hui je peux choisir mon employeur pour travailler dans de bonnes conditions. J’ai aussi pu me former sur l’île, sans faire des kilomètres pour me rendre sur le continent, chez des professionnels qui reconnaissent aujourd’hui mon savoir-faire ».

Les cours alternent en effet la théorie et la pratique selon la saisonnalité, cette dernière représentant 70 % du temps de formation. « L’idée, exprime Roberto Castillo, directeur de Hommes et Savoirs, c’est de permettre aux personnes de travailler pendant la haute saison, cela fait partie intégrante de leur formation, tandis que les cours sont plutôt regroupés pendant les périodes creuses. Nous utilisons les infrastructures déjà existantes, restaurants, hôtels. Ceux-ci sont donc également utiles en basse saison, puisqu’utilisés par nos stagiaires pour une vraie mise en situation ».

Début le 21 novembre

Ces formations sont de vraies opportunités d’emploi, elles débuteront entre le 21 novembre et le 10 décembre prochains, les stagiaires alterneront période d’emploi et cours théoriques pendant 24 mois, avec un focus sur la pratique, et bénéficieront donc d’une rémunération sur toute leur période de formation.

Renseignements : r.castillo@hommes-et-savoirs.fr ou tél. 05 46 39 76 20

Source : https://www.sudouest.fr/2018/10/29/des-formations-pour-50-personnes-5520755-1436.php

Les commentaires sont fermés